astuces & dossiers
lundi 21 avril

dossier Nutrition & Minceur

Il a pris 2 kg, j’en ai pris 4 !
Il a pris 2 kg, j’en ai pris 4 !

Dame Nature ne nous a vraiment pas gâtées, nous, les femmes.  Nous ne réagissons pas de la même manière que nos chéris face au poids. On s’en était rendu compte mais, aujourd’hui, c’est scientifiquement prouvé.





démarrer le dossier


Nos besoins sont différents

Les hommes, plus musclés et plus grands que nous, s’ils veulent se mettre au régime, n’ont pas besoin de descendre en dessous de 1600 à 1800 calories par jour. Nous, si on veut mincir, on doit se contenter de 1200-1600 calories/jour.

 

     





étape suivante


Perdre du poids pour lui, c’est plus facile

L’homme a non seulement moins de graisse à perdre mais il va la perdre plus rapidement et plus facilement.
Les hommes ont en effet la chance d’avoir une masse maigre, c’est à  dire une masse musculaire, plus importante que la nôtre. De plus, pour entretenir cette masse musculaire, l’organisme dépense davantage de calories que pour entretenir la masse grasse.
 

 Nous, quelque soient notre morphologie et notre poids, nous avons 20 à 25% de tissu adipeux (masse grasse) contre 10 à 15% pour eux. Cette différence s'explique très simplement : nous sommes destinées à donner la vie et à nourrir nos enfants. La grossesse et l'allaitement sont 2 périodes où les besoins énergétiques sont énormes. « Le gras » joue donc le rôle de stock d'énergie.     





étape suivante


Une répartition de graisse différente

Les hommes prennent surtout du poids sur le haut du corps (poitrine, abdomen, ventre,...). Nous, c’est plutôt en bas : fesses, hanches et cuisses. 
 

 Or, la graisse située sur le haut du corps est utilisée plus facilement pour fournir de l'énergie alors que la graisse du bas du corps a du mal à s’éliminer. Elle se déstocke plus lentement. C’est pour cela qu’elle fournit une énergie plus durable, pour la grossesse et l'allaitement.     





étape suivante


Perdre du poids pour lui, c’est plus rapide

A alimentation égale, nous prenons allégrement 5 kg, alors qu’eux, ils n’en prennent que 3 ! Même schéma si on veut mincir : un homme perdra 5 kg alors que nous, nous en perdrons péniblement 3 ! 
 
Chez un homme, la vitesse d’amaigrissement est 25% supérieure à la nôtre.
Pourquoi ? A force de régimes farfelus et de « yo-yo », notre corps est devenu résistant à la perte de poids et les kilos acquis sont plus difficiles à perdre. 
Autre raison : en moyenne, les hommes « attaquent » leur 1er régime aux alentours de 45 ans alors que nos 1ers essais commencent dès… l'adolescence. A âge égal, nous en sommes donc déjà à notre 4e ou 5e tentative (minimum !). Ainsi, habitué aux régimes déséquilibrés, notre organisme est plus résistant aux restrictions. 
 

     





étape suivante


L’après–régime ?

 Là aussi, c’est plus facile pour les hommes car ils craquent moins facilement que nous. Boulimie, anorexie, compulsions, grignotages…Ils ne connaissent pas vraiment. Ce n’est pas une question de volonté…C’est génétique !     





étape suivante